Le renvoi en procès de Nicolas Sarkozy pour le financement de sa campagne de 2012, la nuit agitée à Aulnay-sous-Bois et le nouvel interrogatoire du suspect de l’agression du Louvre: voici trois informations à retenir ce mardi matin. Nicolas Sarkozy le 20 novembre 2016 à Paris. afp.com/IAN LANGSDON

Nicolas Sarkozy renvoyé en procès pour ses dépenses de campagne

Nicolas Sarkozy va être jugé dans l’affaire Bygmalion , le juge Serge Tournaire ayant ordonné le renvoi en procès de l’ancien président et de 13 autres personnes dans le cadre de l’enquête sur les dépenses liées à la campagne présidentielle de 2012, et les fausses factures de la société Bygmalion. Le candidat malheureux de la primaire à droite est renvoyé en procès pour financement illégal de campagne électoral. Il fait appel. Le juge Tournaire lui reproche d’avoir dépassé sciemment le plafond des dépenses électorales, alors fixé à 22,5 millions d’euros . Les fausses factures auraient servi à dissimuler ce dépassement. L’autre juge saisi, Renaud van Ruymbeke, n’a pas signé cette ordonnance de renvoi. Les 13 autres personnes visées par le renvoi sont concernées par les délits de faux ou usage de faux, abus de confiance ou recel, escroquerie ou complicité et complicité de financement illégal de campagne. Parmi elles, d’anciens cadres de l’ex-UMP, comme Eric Cesari, ou encore des responsables de la campagne présidentielle, comme Jérôme Lavrilleux .

Des interpellations dans la nuit à Aulnay-sous-Bois

26 personnes ont été interpellées dans la nuit de lundi à mardi à Aulnay-sous-Bois , en Seine-Saint-Denis, alors que des départs de feu ont été constatés dans la ville, secouée par l’interpellation violente de Théo, un jeune de 22 ans hospitalisé pour une blessure grave au rectum. Une source policière a indiqué ce bilan à L’Express. Du mobilier urbain et des véhicules ont été brûlés. Un hélicoptère a été mobilisé…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur news.sfr.fr